Budget de communication des collectivités
Partager

LIMITED*
Budget de communication des collectivités : appel à la déontologie, à la modération et à la transparence !

Depuis plusieurs semaines, la presse nationale et locale sert de support à une vaste campagne de publicité à la gloire de l’excellence Montpelliéraine signée de Jean-Pierre Moure en personne. La région fait aussi sa publicité sur nos arrêts de tramway avec une belle citation de Christian Bourquin, et des bruits courent sur une prochaine campagne de la Mairie mettant en avant Hélène Mandroux.

De toute évidence, les ambitions et la concurrence de certains élus à l’approche des élections municipales de 2014 conduisent à des excès en matière de communication institutionnelle. Excès qui tendent à confondre promotion du territoire et promotion du personnel politique. Il faut rappeler par ailleurs que la communication des collectivités est trop souvent fondée sur une idéologie de compétition entre collectivités que nous dénonçons, alors que l’heure devrait être à la coopération et aux économies.

Nous tenons également à rappeler quelques principes de base dans la gestion d’une collectivité. L’argent public provient des impôts prélevés sur les ressources des citoyens ; il est destiné à financer des politiques publiques dans l’intérêt général. Les assemblées régionales, communautaires et municipales sont chargées de voter et contrôler les budgets nécessaires à la mise en oeuvre de ces politiques publiques.

Or les budgets des collectivités manquent de lisibilité et particulièrement en matière de communication. Personne ne sait combien dépense la municipalité, l’agglomération ou la région pour leurs conseils en communication, campagnes de publicités, journaux, objets promotionnels, évènements, newsletter, sites Web etc.

EELV Montpellier appelle à ne plus mélanger promotion du territoire et promotion des élus. EELV Montpellier demande la transparence sur l’ensemble des dépenses de communication. Et nous appelons enfin à la modération sur les campagnes de publicité dont la démesure est choquante en cette période difficile.

EELV Montpellier et les élus EELV au Conseil municipal
 

 

* l’argent du contribuable se fait rare (par excellence).