Nouveau stade : le choix doit revenir aux Montpelliérain-nes en 2020
Partager

Le maire de Montpellier a fait part de son intention de démolir le stade de football de la Mosson et de créer un nouveau stade dans le quartier de la gare fantôme de Montpellier.
Projet incompréhensible alors que La Mosson sera stade hôte de la coupe du monde de football féminin en 2019 .
Les écologistes ont déjà dénoncé ce projet qui ne doit pas, d’une part, être financé sur fonds publics, et, d’autre part, qui pourrait délester la ville d’un symbole historique pour le quartier de la Paillade. (cf communiqués d’EELV du 8 février 2018 et du 4 janvier 2017)
Les élections municipales de mars 2020 seront donc l’occasion pour les montpelliérains de décider de l’avenir du stade de la Mosson.
Si le choix des electeurs/trices se porte sur la liste écologiste, le stade de la Mosson sera rénové et les travaux seront engagés pour faire face aux rares inondations qui pourraient en affecter l’usage, le projet de nouveau stade sera abandonné.

Les élections sont la seule légitimité que pourrait avoir une équipe municipale d’investir dans un tel ouvrage qui n’était pas prévu par l’équipe sortante élue en 2014.

Les montpellierain-nes pourront à ce moment là décider si ils préfèrent un nouveau stade à 200 millions d’euros d’argent public * ou une nouvelle ligne de tramway, des repas bios sans barquette plastique dans les cantines des écoles, et des pistes cyclables dignes de ce nom et tant d’autres projets.

Europe Ecologie – les Verts Montpellier

* 200 M d’euros correspondent au prix annoncé, en ajoutant les dépassements habituels pour ce type de projet ainsi que la démolition du stade actuel, l’aménagement des équipements le remplaçant et l’ensemble des travaux de voiries nécessaires pour l’accession au nouvel équipement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *